Médaille Croix

"1001medailles.com" vous propose une jolie collection de médailles en or, en plaqué or ou en argent, ajourées d'une croix, à offrir pour le baptême ou la communion d'une jeune fille. Cette sélection provient des plus belles marques des médailles: Petits trésors, Monnaie de Paris ou Mikado.

La médaille croix est souvent offerte par le parrain ou la marraine lors de la première communion ou du baptême; voici quelques mots sur le baptême et le rôle du parrrain et de la marraine: Le terme « parrain » vient de « parrini », petits pères en latin. Le fait de parrainer un enfant est donc un acte engageant. Mais quel est donc la fonction du parrain et de la marraine lors du baptême et dans la vie de l’enfant ? Premièrement, il faut savoir que l’un des buts de la cérémonie est de désigner un parrain et une marraine à l’enfant. Ces deux personnes si importantes ont donc un rôle essentiel lors du baptême. Tout d’abord, elles doivent généralement s’exprimer sur la façon dont elles voient leur nouveau rôle. On leur demande donc souvent de lire un texte ou une prière, mais un discours ou un poème est aussi possible et fera toujours plaisir aux parents ! Le prêtre pose ensuite des questions et le parrain et la marraine doivent répondre pour leur filleul. Ils font aussi la profession de foi catholique avec les parents du baptisé.

C’est généralement la marraine qui tient l’enfant quand on verse l’eau du baptême. Le parrain, quant à lui, allume le cierge du baptisé au cierge pascal. Pour finir, tous deux signent le registre du baptême. Mais le baptême est aussi l’occasion pour eux d’offrir des cadeaux : ils offrent généralement une médaille, et souvent la chaine qui va avec et une gourmette. Traditionnellement c’est le parrain qui offre les dragées aux parents, même si cette coutume est passée d’usage. De même, habituellement, le parrain offre un cadeau à la marraine le jour du baptême. Mais le parrain et la marraine ont ensuite plusieurs responsabilités vis-à-vis de l’enfant : ils sont surtout là pour l’accompagner tout au long de sa vie ! S’il s’agit d’un baptême catholique, ils doivent notamment l’aider et le soutenir dans sa vie chrétienne et être présents durant les grandes étapes de celle-ci : première communion, profession de foi, confirmation. D’un point de vue religieux ils doivent aussi prier pour lui et effectuer une parenté spirituelle. Mais l’essence même du rôle de parrain et marraine tient aussi dans la relation privilégiée qu’ils entretiennent avec leur filleul. L’amitié, la confiance, l’affection, le soutien… sont autant de mots qui définissent ce lien. Etre parrain ou marraine est donc non seulement un engagement spirituel mais un engagement humain, bien au-delà du baptême. Il était avant d’usage que le rôle des parrains et marraines soit renforcé en cas de décès des parents, cependant légalement ils n’ont aucune obligation d’assurer la garde de l’enfant. Etant donné l’ampleur de la tache attribuée aux parrains et marraines, comment choisir ces derniers ? Auparavant il était d’usage que le premier né ait pour parrain son grand-père paternel et pour marraine sa grand-mère maternelle. Mais aujourd’hui le choix est plus déterminé par les liens d’amitié et la confiance qui unissent les parents et le parrain ou la marraine. C’est donc une grande preuve d’estime que d’être choisi pour devenir parrain ou marraine ! Cependant il faut savoir que pour l’Eglise il y a des prérequis pour parrainer un enfant : il faut avoir 16 ans révolus, être de confession catholique et avoir reçu une initiation chrétienne. Autrement dit il faut être baptisé et avoir fait sa communion et sa confirmation. Enfin, une personne peut être marraine ou parrain autant de fois qu’elle ou il le souhaite, mais il est essentiel de ne pas avoir trop de filleuls pour être capable d’assumer son rôle.

18 article(s)
par page
18 article(s)
par page